07 70 30 37 88 

Hello la planète spirituelle !! (Ah ah je me permets des excentricités, on devient presque intime !) J’espère que tu vas bien et que tu ne m’en veux pas d’avoir fait durer le suspense (encore plus cette semaine parce que j’ai pris du retard Bouh!).

J’ai pris un temps pour te parler de ces jolis potentiels qui t’habitent, que dis-je, qui sont toi ou plutôt un potentiel toi. Et si tu allais t’y connecter maintenant. T’as fait le premier pas : tu sais que tout est en toi, c’est la plus grand et le plus difficile à intégrer. Maintenant, nous allons te donner la clé de ta boite de pandore.

Un potentiel c’est quelque chose de simple. J’insiste sur le mot SIMPLE. Tu vas me comprendre je vais y venir. Si je te parle des potentiels c’est évidemment pour t’amener à aller à leur rencontre de manière autonome si cela est possible. C’est important pour moi que tu disposes de ton autonomie pour vivre ta vie de manière la plus fluide qui soit pour toi. Donc la question qui se pose maintenant c’est : Comment se connecter à ses potentiels ? Et oui, comme je le disais juste au dessus : tes potentiels ne sont pas nécessairement encore conscients pour toi.

 

Vas en toi

Et bien, la première chose à faire c’est d’arrêter de te tourner à l’extérieur de toi. Arrête de chercher une solution dans ce que tu ne connais pas ou dans ce que tu n’as pas. Un potentiel est présent pour se révéler à toi et se réaliser simplement. Il demande juste à se manifester, à ce que tu viennes à sa rencontre. Donc ne regarde pas à l’extérieur de toi, mais vas voir en toi. Nous les êtres humains nous cherchons bien trop souvent la complexité. Notre esprit a du mal à intégrer le fait que nous ne manquons de rien sinon de nous (attention nous parlons de nos qualités intrinsèques). Combien de fois tu t’aies dit « je ne peux pas faire ça, je ne suis pas suffisamment comme ça » ou bien « j’irai jamais jusque là parce que je n’ai pas ça en moi ». Tout autant de phrases qui t’éloignent de ce que tu es. Et si tu changeais ton mode de penser pour te dire : je souhaite faire ça : quelle qualité, compétence ou aptitude j’ai en moi pour y arriver ? Aux oubliettes les idées prés-conçues. J’accueille et je fais avec ce que je suis et ce qui se présente en moi.

 

La simplicité

Allons plus loin. Ton potentiel existe dans ta simplicité. J’ai fait il y a peu de temps un article sur le sujet (il est ici). Je distinguais simplicité et facilité. Ton potentiel est quelque chose de simple pour toi. Cela ne veut pas dire qu’il sera facile à développer, pour autant, comme il dort en toi, il ne demande qu’à s’activer. Je te donne un exemple pour que l’on se comprenne. Récemment j’aidais une personne pour qu’elle ouvre de nouvelles portes. Je lui parle alors de la créativité et de son goût pour les choses que je vois très clairement en elle. Je lui ai donc conseillé d’aller vers la création quelle qu’elle soit. C’est simple, elle l’a en elle et vraiment (en toute objectivité), elle est capable de faire de belles choses. Le hic, parce que vous vous doutez bien, il y a un hic, c’est qu’elle me dit « oui mais je ne fais pas de belles choses, je n’aime pas ce que je fais, je vais pas passer du temps pour un résultat médiocre ». Nous y sommes, j’ai bien dit simple mais pas facile. Car pour réaliser ton potentiel tu as besoin de te détacher de tes exigences, de tes croyances et de ton esprit critique. Peu importe le résultat ou l’objectif. Lorsque tu es dans tes potentiels, tu te réalises, même si ce n’est pas à la hauteur de ce que ton esprit s’ait fixé. Comme je l’expliquais à cette personne, lorsque je peins, bien évidemment il arrive que j’ai une idée en tête du résultat. Et à l’heure d’aujourd’hui, je n’ai jamais, je dis bien JAMAIS, atteint cet objectif. Mais en réalité j’ai appris à me détacher de celui-ci et à m’attacher à l’expérience que je vis lorsque je peins. La créativité fait partie de mes potentiels et lorsque je suis dedans, je suis totalement moi et à ma place. Même si je ne sais pas en apprécier les résultats, j’en apprécie totalement le vécu et l’expérience. Et puis la vie m’a montré que si moi je ne savais apprécier mes créations, d’autres savent le faire pour moi (tous les goûts sont dans la nature comme on dit).

 

Apprécie ce qui existe en toi

Je te propose d’écouter les gens parler autour de toi. Si tu es attentif, tu vas vite te rendre compte que nous parlons souvent de ce que nous n’avons pas ou de ce qui nous manque, plutôt que de ce que nous avons. C’est propre à l’homme. À croire que nous programmons notre esprit à boire son verre à moitié vide. Mais s’il est à moitié vide, il est également à moitié plein. Qu’est-ce que je veux dire par là ? Tout simplement que pour chacune de nos situations de vie, il n’y a pas une seule manière de réagir, une seule façon d’avancer. Il y a un univers des possibles. Si notre esprit ne décèle seulement que certaines possibilités, je peux te le dire, il en existe des milliers d’autres. Pour faire simple, tu disposes des qualités, compétences ou aptitudes (tu les appelles comme tu le souhaites) pour vivre et réagir aux situations présentent dans ta vie. Ton esprit te dira : pour telle situation il faut avoir telle qualité et réagir de telle manière. Moi je souhaite te dire que pour telle situation tu as tout ce qu’il faut pour avancer, pas la peine d’aller chercher quelque chose que tu estime ne pas avoir et surtout tu as tout le loisir d’agir et de réagir tel que tu es. Si je suis plus claire. Dans une situation de conflit, je pourrais te donner tout un tas de solutions pour gérer ce qu’il se passe. Mais en réalité, la question est : qu’est-ce qui te vient à toi spontanément et avec lequel tu te sens à l’aise ? Qu’est-ce qui te semble le plus simple même si ce n’est pas politiquement correct ou pas habituel ? Tu as la réponse ? Alors applique le… Ne cherche pas à ressembler à quelqu’un ou à intégrer une méthode si ce n’est pas profondément toi. Tu te fatigue pour rien. Tu as déjà tout ce qu’il faut en toi, il te suffit juste d’en prendre conscience et d’accepter d’aller pleinement dedans.

 

La barrière à lever : assumer son potentiel de réalisation

 

Tu l’auras bien compris, aller te connecter à tes potentiels et être dans l’expression libre de leurs couleurs, t’amènes à un point important et pas toujours évident : assumer. Ton potentiel est donc une clé, une richesse, un nouvel état ou un trait de caractère fort, qui va te permettre de t’aligner et de dessiner ton univers. La question est : te laisseras tu totalement entrainer contre vents et marrées ? Il n’est pas facile de se laisser porter car cela demande d’assumer pleinement l’expression profonde de ce potentiel parfois inattendu. Mais comme chaque choix ou décision que tu prends dans ta vie, il faudra assumer. Aussi surprenant soit le potentiel qui se présente à toi, ouvre suffisamment la porte pour qu’il s’exprime pleinement et totalement et assume cette part de toi qui se révèle spontanément à toi (comme aux autres). Quand j’ai choisis d’accepter totalement ma médiumnité et me lancer en tant que médium (poussée par ma cousine), je peux t’assurer que je n’en menais pas large. Tu te doute bien que question crédibilité, quand on me demande quel est mon métier, je peux me lever tôt le matin. Mais c’est ce que je suis. C’est mon potentiel de réalisation personnel. Plus je l’assume et plus je grandis avec lui. D’ailleurs plus je suis dedans et plus ma vie gagne en élan. Je me sens libre et à ma place, j’assume. Je n’ai pas forcé pour lever ce potentiel, il s’est manifesté en moi plus fort, et même s’il m’a fallut un temps, j’ai choisis de lui donner de la place et de plonger dans ma vie imprégnée de son énergie.

 

Avec tout ceci, je te souhaite sincèrement de te réaliser. Je te souhaite de faire de belles rencontres intérieures et de te laisser porter et emporter par ces énergies qui te sont propres. Sens-toi libre d’aller dans cette botte secrète et d’en écouter ses messages. Belle route à toi !

×
×

Panier

Fermer le panneau